Patrimoine et sites du Marô Visitez les 6 ports du Marais Breton Vendéen

Quand on suit les grands étiers du Marô, on finit par arriver sur l’une de ces portes d’entrée sur l’océan Atlantique : les ports. À la fois traditionnels et authentiques, parcourez et visitez les petits ports vivants et atypiques du Marais Breton Vendéen. Ces endroits font parties du patrimoine rare et exceptionnel qu’il nous tarde de vous les présenter !

 

De Bouin à Beauvoir-sur-Mer, marchez le long du littoral

A quelques kilomètres du célèbre Passage du Gois, à vélo ou à pied, baladez-vous au travers de ces petits ports étonnants qui jalonnent les 29 kilomètres de la façade Atlantique. Chacun de ces ports possède sa propre âme et son ambiance.

Venez flâner et admirer le ballet des ostréiculteurs à marée montante. Lieux d’ancrage de plus de 200 ostréiculteurs (lien vers l’article ostréiculteur), ils offrent des points de vue exceptionnels sur la baie de Bourgneuf. Pour que vos papilles puissent également savourer ce moment, tentez l’expérience d’une délicieuse pause dans un bar à huîtres.

 

Un port, une âme, une ambiance

Port du Collet 

Entre la Vendée et la Loire-Atlantique, à cheval sur Bouin et Les Moutiers-en-Retz, le petit port du Collet, où s’amarrent quelques bateaux de plaisance, n’est pas si anodin. Il a un grand passé historique. Pendant des siècles, il fut le point de départ de grandes exportations de sel produit dans les marais salants. Profitez d’une balade au coucher du soleil en prolongeant la découverte le long de la côte. Chaque année en juillet, la Fête de la Mer a lieu avec de nombreuses animations sur port le temps d’un week-end.

Port des Brochets

Situé à Bouin, le port des Brochets a peu à peu laissé place à un port de plaisance. Vivant au rythme des marées, il a fait l’objet de travaux importants de protection contre la mer. Certaines cabanes sont encore occupées par des bars à huîtres comme la Rose des Vents ou fleurs des flots. Le soir venu, quand les lumières des Brochets s’allument, vous pourrez admirer ce que les locaux surnomment leurs « Champs-Élysée ».

Port de la Louippe

Le port de La Louippe n’a jamais été aménagé et c’est certainement le plus sauvage des ports du Pays du Gois.  C’est essentiellement un port d’échouage praticable à marée haute et très bien abrité des vents d’Ouest. Véritable havre de paix en pleine nature, il est un refuge apprécié par tous les plaisanciers et montre ses pêcheries sur pilotis avec fierté. Loin du bruit et de la foule, vous y passerez un moment tranquille et reposant, coupé du monde.

Port des Champs

Construit entre 1854 et 1860, le port des Champs est le plus ancien port de la Baie de Bourgneuf. Autrefois actif lui-aussi grâce au commerce du sel, il est aujourd’hui très représentatif du territoire avec ses cabanes ostréicoles et ses pêcheries. Absence de quais, pontons remarquables, le plus souvent en bois… il est l’archétype des ports d’échouage du Pays du Gois. Praticable qu’à marée haute, le port possède une écluse que vous ne manquerez pas de remarquer. Chaque année au mois d’août, le festival Les Insolites a lieu sur ce port. Entre festivité et convivialité, vous en saurez plus sur l’histoire, le territoire et la culture de notre pays.

Port du Bec 

Situé entre Bouin et Beauvoir-sur Mer, le port du Bec est surnommé « le petit port chinois » en raison de sa ressemblance avec les ports que l’on peut retrouver en Chine. Il est aujourd’hui le premier port de la baie de Bourgneuf en matière d’ostréiculture et de pêche au chalut. Original par son architecture et son ambiance, c’est un port vivant où l’activité ne manque pas : vous y trouverez des bars, restaurants, boutiques… A différents moments de la journée, à marée haute ou basse, vous serez amené à le découvrir sous tous ses angles dans un décor des plus magiques.

 Le Pont Noir 

C’est plus au Sud, au milieu des marais, à quelques centaines de mètres du Passage du Gois que le Pont de la Pointe aux Herbes dit Pont Noir se situe. Ce lieu n’est pas véritablement un port, mais quelques bateaux viennent y jeter l’ancre. Vers 1875, pour favoriser l’accès aux quelques pontons où viennent s’amarrer voiliers ou chalutiers, il a été construit au-dessus de l’embouchure. Ses madriers sont recouverts d’une couche de goudron, ce qui lui donne son aspect noir, afin d’être plus résistant à la corrosion provoquée par l’eau de mer ce qui lui valu le surnom de « Pont Noir ».

Port du Pont Neuf 

Le port du Pont Neuf à la Barre de Monts a été construit il y a plus 170 ans. Lieu pittoresque, le port du Pont Neuf est le point de rencontre entre la mer (pontons d’attache de bateaux de pêcheurs, de plaisanciers et d’ostréiculteurs, cabanes ostréicoles et pêcheries avec leurs carrelets) et le marais. A l’époque, partaient du quai des bateaux chargés de froment, de fèves, de farine, et du sel. En contrepartie, ces navires apportaient surtout du sarrasin ou du blé noir pour nourrir les volailles, des pommes ainsi que des pierres pour les ouvrages et routes. Au travers de ses paysages apaisants et son histoire, laissez-vous transporter par cette rencontre entre marais et océan. A proximité, ne manquez pas l’écluse du Porteau et allez flâner le long des pêcheries. C’est un lieu magique au lever du soleil.

Ce projet est cofinancé par le fonds européen agricole pour le développement rural. L'Europe insvestit dans les zones rurales