Une nature préservée

Préservée et paisible…

Voici les deux mots qui conviennent le mieux pour décrire notre territoire.

Avec plus de 4 500 hectares de prairies humides, de roselières et de polders, de 7 000 km de canaux et étiers, le Marais Breton Vendéen est le berceau d’une grande richesse biologique.

Les Marais de la Vie – Saint-Hilaire-de-Riez

Aigrette garzette

Une faune particulière

Une faune particulière liée aux zones humides colonise le territoire. Au grès de vos balades, vous découvrirez hérons, aigrettes garzettes, canards, cigognes, grenouilles et si vous êtes chanceux : loutres et anguilles. Les marais salés sont le paysage de prédilection pour observer l’avocette élégante.

La qualité écologique des prairies humides et des fossés est d’une importance cruciale pour le maintien des populations d’oiseaux, telles que le vanneau huppé, les anguilles, les grenouilles vertes ou encore les campagnols amphibies.

Une flore unique et préservée

Une flore unique et préservée se partage le Marais Breton Vendéen selon la salinité de l’eau et la nature du terrain sur lequel elle pousse. Vous trouverez par exemple près de l’eau salée et en bas des bossis la salicorne et l’obione. Au contraire, sur des terrains moins salés et le long des canaux et étiers, ce sont les roselières qui guideront vos pas.

Une ligne d’horizon à perte de vue, des paysages aux couleurs changeantes : laissez-vous porter et partez à la découverte des richesses naturelles du Marô

Prairie fleurie – Bouin

Limicoles en miroir – Bouin

Reconnu par plusieurs statuts de protection

Le Marais Breton Vendéen fait partie du site Natura 2000 Marais breton, baie de Bourgneuf, Ile de Noirmoutier et Forêt de Monts d’une surface de 55 800 ha.Natura 2000 est un réseau de sites naturels ayant pour objectif de préserver la biodiversité la plus rare et la plus menacée tout en prenant en compte les activités présentes.

Le Marais Breton Vendéen est ainsi reconnu à l’échelle de l’Union Européenne pour la richesse de ses milieux naturels et la grande variété d’oiseaux qui utilisent le site. Parmi les habitats naturels qui ont justifié le classement de ce territoire, il y a les prairies humides, les lagunes (eau salée), les mares (eau douce) et les roselières. Ces différents milieux créent une mosaïque très intéressante d’un point de vue écologique. Le Marais Breton Vendéen est aussi le premier site de reproduction du vanneau huppé, de la barge à queue noire ou encore du chevalier gambette.

Une zone humide d’importance internationale

Le 2 février 2017, le Marais Breton Vendéen a obtenu le label RAMSAR qui le distingue ainsi parmi les zones humides d’importance internationale. Il s’agit du 45ème site RAMSAR en France. Le label Ramsar vient récompenser le travail de longue date des acteurs du territoire pour la préservation de cette zone humide d’exception.

Enfin, une partie du marais est classé en Espaces Naturels Sensibles. Ce statut est issu de la politique départementale de préservation des espaces naturels de la Vendée et de la Loire-Atlantique. L’ENS du Daviaud (Vendée) couvre 100 ha et l’ENS Marais de Lyarne et des cinquante (Loire-Atlantique) couvre 29 ha.

Les Marais de la Vie – Saint-Hilaire-de-Riez

Ce projet est cofinancé par le fonds européen agricole pour le développement rural. L'Europe insvestit dans les zones rurales